Pendant les deux premiers mois de 2016, on a commencé à s'ennuyer dans nos journées d'IEF. Les enfants (Sean 11 ans, Lou 10 ans et Margot 8 ans) ne se sentaient pas trop motivés pour leurs apprentissages; ils râlaient, ils se disputaient et parfois ils partaient en pleurs. Pas tout le temps quand même mais assez pour que je commence à réfléchir sérieusement à les remettre tous à l'école ou trouver une autre solution. Je vivais un stress et ne commençais plus les journées avec joie. Je ne savais plus quoi faire. Depuis 2014, nous suivons des cours avec des manuels, mais en rajoutant d'autres cours intéressants comme la cartographie, la chimie, l'apprentissage de code informatique. Pour moi, c'était plus facile à gérer, et je savais que je n'avais rien à craindre lors du contrôle annuel de l'Inspection Académique. On avait eu un bilan très positif l'année dernière. Les enfants apprennent bien et ils ont presque fini leurs programmes de maths pour l'année.

DSC_0062

Notre "salle de classe"

Mais, au fond de moi, je sentais que je ne leur donnais pas la possibilité de vivre pleinement leur apprentissages. Ils ne pouvaient pas se concentrer sur les sujets qui les intéressaient vraiment car on passait beaucoup trop de temps dans le formel. Souvent, ils me sortaient des infos très intéressantes et je reconnaissais qu'elles ne venaient pas de nos livres, mais de leur propres découvertes.

J'ai donc commencé à lire...

Project-based Homeschooling-Mentoring Self-Directed learners de Lori Pickert

Elle explique comment créer un environnement favorable aux apprentissages indépendants et comment nous, les parents, on peut jouer le rôle du mentor/guide, sans en prendre le contrôle.

Free Range Learning - How homeschooling changes everything de Laura Grace Weldon

Je suis en plein dedans, mais je le trouve génial! On y trouve énormément d'études et d'exemples qui soutiennent l'idée que les enfants sont capables d'apprendre et de s'épanouir si on les laisse plus libres dans leurs apprentissages.

J'avais déjà lu

The Well-Trained Mind - A Guide to Classical Education at Home de Susan Wise Bauer

Ce livre m'a moins parlé car il parle de rigueur dans l'insctruction. Il faut suivre un schéma qui comprend l'idée de remplir le cerveau des enfants d'énormément d'information grace aux livres, manuels, etc. en s'appuyant surtout sur des textes anciens. Bof... Mes enfants aiment bien certains textes classiques mais pas tous et pas tout le temps. J'ai l'impression qu'on cherche à créer un élite et chez nous, on cherche plus l'épanouissement chez les enfants qui vont les permettre de réaliser leur objectives plus tard.

J'ai aussi passé du temps à lire des blogs, surtout américains, comme:

Penelope Trunk

Project-based Homeschooling

Life as Mom

et plein d'autres...

Et j'ai pris ma décision. Fini "l'école à la maison"!! À partir de demain, lundi 6 mars, nous allons apprendre différemment. J'ai passé du temps à trier les livres, sortir des dizaines de nos étagères, descendre tout le matériel arts plastiques/création des placards du premier étage. Microscope, relieuse, plastifieuse, encore une étagère plus proche pour tous les documentaires. TOUT ce qu'il faut pour que les enfants puissent avoir un accès facile aux matériels qui vont les aider à leurs découvertes/apprentissages. Nous habitons la campagne et cette année on a un grand projet de potager. Ils vont faire la cuisine, des films, des constructions et tout ce qui leur plaît. Ils vont continuer avec des manuels de maths et français, mais d'une manière plus cool. On va prendre plus de temps pour sortir de notre cadre maison, voir du monde, faire des visites. On n'avait jamais le temps à cause des "cours" quotidiens qui consommaient nos journées.

Faire ce choix n'était pas facile pour moi. Je suis attirée par l'organisation, la rigueur, probablement parce que je suis issue d'un milieu privilégié nord américains (même si je suis moi-même pas du tout comme ça!). J'ai passé ma jeunesse dans des écoles hors contrat, ultra privées. L'uniforme, les examens réguliers, la rigueur. Ce n'est jamais facile à effacer cette éducation qui devient presque une "croyance". "Sans haut niveau d'études, on ne peut pas réussir sa vie professionnelle". C'est exactement ça que j'avais compris toute ma jeunesse. Mais je détestais cette idée. En 1ère, on devait faire un exposé sur un métier qui nous intéressait. J'ai choisi chef (cuisine). J'ai passé une journée avec un grand chef de ma ville, fait un bon exposé... mais j'ai eu une note HORRIBLE. Pourquoi??? Je pense que c'était parce que dans mon école, leur but n'était pas de former des chefs de cuisine de demain, mais plutôt des chefs d'entreprise. Je n'ai donc pas suivi cette voie et il m'a fallu très, très longtemps pour me comprendre et savoir ce qui me plaisait vraiment dans la vie. Mon éducation m'a fait quand même beaucoup de tort.

Je ne veux pas que mes enfants vivent la même chose. En France, soit on est dans une école publique où les jeunes ne sont pas aidés à s'épanouir et sont souvent tirés vers le bas, soit ils sont des écoles privées hors contrat où on forme l'élite de demain. Oui, je sais qu'il existe des écoles intéressantes qui essayent de fournir un cadre plus ouvert, mieux comprendre les élèves et les aider à apprendre différemment. Il n'y a pas d'école comme ça près de chez nous. Sauf La Bressola, école Catalane.

Il nous reste 4 mois de cette année scolaire et j'ai décidé d'en faire une expérience. Rien dans la vie n'est figé et on peut toujours changer d'avis, peaufiner, modifier, chambouler. J'essayerai d'alimenter ce blog pour faire un point régulier sur nos activités, les apprentissages, etc.

Voici nos étagères!

 

DSC_0051

Les manuels qu'on utilisaient au quotidien, classeurs, cahiers.

DSC_0074

Quelques documentaires

DSC_0053

 

DSC_0054

DSC_0055

 

DSC_0057

 

DSC_0052

Placard avec matériels bricolages, arts plastiques

DSC_0058

DSC_0059

Encore Arts plastiques! (et encore au premier)