Depuis 5 mois, nous vivons à côté de Las Palmas à Gran Canaria. Quel changement de vie!  Avant de venir ici, j'avoue que je ne connaissais pas vraiment la cuisine de ce pays dont la frontière se trouvait à seulement 20 min à vol d'oiseau de ma maison en France. Je ne m'intéressais ni à la langue, ni à sa cuisine. Pourquoi? Je n'en sais rien! Peut-être parce que j'avais adopté la culture et la langue française et ça m'a déjà pris énormément d'énergie.

DSC_1330

vue de notre maison

Mais on dit que "On aime ce qu'on connaît". C'est exactement ce qui m'arrive depuis environ 3 mois. Tous les jours j'entend l'espagnole, je l'apprend, je mange des plats d'ici, je goûte leur pâtisseries, je participe à la vie locale. Petit à petit cet endroit devient notre maison. Peut-être pas pour toujours, mais je suis le genre de personne qui a besoin de m'investir à 150% à l'endroit où je me trouve. Je DOIS apprendre l'espagnol pour pouvoir participer activement à la vie locale. Je veux goûter à TOUS les plats pour connaître mieux la cuisine locale. C'est amusant et ça aide à ne pas se sentir trop perdue, étrangère.

C'est aussi pour ça que j'ai décidé de reprendre le blog. J'ai plus de temps libre et après des mois à chercher comment je voulais passer ce temps, j'ai décidé de reprendre le partage des recettes et de vie.

Et aussi promener mes chiens dans le voisinage.

On a fait venir nos chiens après trois mois car on s'est rendu compte que les chiens et les enfants sont rois ici. Nos deux grosses bêtes n'allaient pas être mal accueillis. Au contraire, on m'arrête souvent quand je les promène pour leur dire bonjour. L'autre jour, un gars m'a demandé si jamais je faisais faire des bébés à Daisy de lui dire car il veut LA même. Ha ha ha! Elle est vielle et stérilisée depuis longtemps.

IMG-20161120-WA0002

Tiguak et Daisy sur le ferry qui les a amenés à Gran Canaria

Les chiens revivent ici. Ils sont promenés souvent, il ne fait jamais froid et ils peuvent rester avec nous dans la maison. Ils ont trouvé la belle vie! Du coup, je fais beaucoup de marche avec eux. Il y a une piste tout près de la maison qui longe une "barranca" (ravin, vallée, canyon) impressionnante avec une vue sur le village de La Atalaya (connu pour sa poterie) et la mer.

IMG_20161208_180329.jpg

Tiguak - déjà 12 ans!

IMG_20161208_173544.jpg

Daisy - (10 ans)

IMG_20161122_085507.jpg

IMG_20161122_085301.jpg

La recette aujourd'hui n'a rien de très original, mais voilà... je ne la connaissait pas! C'est un ami français qui vit ici depuis longtemps qui m'a fait connaître car on parlait de bonnes pâtisseries espagnoles (avouons-le... il n'y en a pas beaucoup!). Il m'a dit que la Torta Santiago est simple et bon. Fait avec de la poudre d'amande, sans ajout de farine, il devait forcément être délicieux! Quand on rajoute du zeste de citron local et un peu de rhum local, ce gâteau est élevé à un autre niveau.

DSC_0020

C'est un gâteau qui date du XVIe siècle et il est devenu une des plus célèbres pâtisseries espagnoles (qui bénéficie d'un AOC ) qu'on peut déguster notamment en Galice sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle. Il est traditionnellement recouvert de sucre glace qui fait apparaître une croix de l'Ordre de Santiago.

 Santiago_png

J'ai fait une recherche sur le net et toutes les recettes étaient quasi pareilles. De la poudre d'amande, du sucre, des oeufs et des aromes.  La quantité de sucre variait pas mal alors je pense qu'il faut jouer un peu pour trouver la quantité qui vous plaît le plus. J'en mettrai un peu moins la prochaine fois. J'ai mis une partie d'amandes entières avec peau broyés. Je n'ai jamais fait un gâteau aussi facile à préparer. Il ne faut même pas fouetter! On mélange les ingrédients secs, puis on ajoute les oeufs, on verse dans un moule et on fait cuire. 

 DSC_0006

Torta Santiago

250 g de poudre d'amande (soit blanche soit mélangée avec des amandes entières broyées)

225 - 250 g de sucre (à vous de choisir!)

1/2 c. à café de cannelle

zeste d'un petit citron bio

5 oeufs

1 c. à soupe rhum brun (facultatif)

sucre glace

1 moule de 22 cm environ beurré ou le fond recouvert de papier sulfurisé

une croix de l'Ordre de Santiago en papier pour la décoration

Préchauffer le four  à 170°C.

Préparer le moule.

Dans un bol, mélanger la poudre d'amande, le sucre, la cannelle et le zeste de citron.

Remuez bien sans fouetter.

Ajouter les oeufs un par un en remuant entre chaque.

Ajouter le rhum. Mélanger.

Verser dans le moule préparé.

Faite cuire au four  45-50 minutes jusqu'à ce qu'il soit bien doré.

Laisser refroidir puis démouler.

Poser le pochoir sur le gâteau. Saupoudrer le gâteau de sucre glace avec un petit passoir. Enlever délicatement le pochoir.

Servir avec un bon café ou thé!

DSC_0008