Bonne année 2013!!

DSC_0065

Les vacances sont terminées, les enfants retrouvent le chemin de l'école. J'ai de la chance car les filles sont super contentes. Les garçons moins, mais ils ne râlent pas, ça va.

On a eu de la chance de pouvoir profiter de deux semaines pleines tous ensemble, mon mari inclus et on en a profité pleinement. Petits travaux dans la maison, jeux, balades, fêtes, films, lecture, cuisine, réorganisation de plein de choses pour cette année qui débutent.

Le mois de décembre était très, très chargé pour moi et la semaine avant Noël je commençais à tomber malade. Je commençais à avoir quelques symptômes en début du mois, mais grâce à mes traitements habituels, je suis arrivée à empêcher que ça s’aggrave. Mais petit à petit, comme je ne pouvais pas me reposer complètement et que même les weekends étaient chargés d'activités, la maladie m'a attrapée. Quand les festivités étaient enfin finies, c'est-à-dire le soir de Noël, je n'en pouvais plus. Je me suis couchée et je ne me suis pas relevée. Je n'ai pas été malade comme ça depuis longtemps! J'avais super mal aux poumons et des courbatures horribles. Après quelques jours ça allait nettement mieux, mais nous voilà le 7 janvier et je ne suis pas encore complètement guérie. Ceci dit, je sais que j'ai eu de la chance car je connais quelques personnes qui ont eu la vraie grippe et elle est mauvaise cette année!

Comme chaque année à cette époque, surtout quand je traverse encore le mois de décembre trop occupée, à avoir la sensation de courir tout le temps, je réfléchis à comment je pourrais faire différemment pour ne plus tomber dans le piège. Comment faire un équilibre entre ce qu'on a envie de faire et ce qui est bien de faire. Ce n'est pas la peine de faire trop de choses si c'est pour finir les vacances au lit!

A cette question, je n'ai pas encore la réponse si ce n'est qu'apprendre à dire NON.

Et comme chaque année je profite de cette époque de l'année pour mettre en place des résolutions. J'aime beaucoup début janvier et début septembre car ce sont des moments de page blanche où on peut facilement tout recommencer. C'est beaucoup plus facile à changer des habitudes et exiger de nouvelles choses aux enfants car eux aussi ressentent tout le potentiel nouveau du moment.

Ce n'est pas grave si chaque année, je n'arrive pas à être fidèle à 100% à mes résolutions car soit je me rends compte que ce n'est pas la peine, soit ce n'était pas le bon moment, soit je me rends compte que j'ai lâché et je reprends la bonne habitude par la suite.

L'année dernière on avait choisi de manger local. Le début était assez difficile car c'était l'hiver et il fallait que je trouve tous les producteurs, commander la viande, comparer les offres de fruits et légumes, trouver les fromagers, le moulin pour la farine, comparer les marques de pâtes (quasi toutes italiennes au biocoop), etc, etc. Je ne pouvais pas m'en plaindre, ici on est carrément gâté pour la nourriture car on en produit beaucoup et il y a énormément de producteurs bio.

J'ai du aussi chamboulé mes habitudes. Je devais aller au marché tous les lundis et tous les mardis, plus aller chercher le lait cru à la ferme le mercredi. Je ne pouvais plus ouvrir un bocal de quelque chose les jours où je n'avais vraiment pas envie de cuisiner ou le frigo était vide.

Quand on est allée au Canada et aux USA cet été, j'étais assez choquée par leur mode de vie. Oui, oui, j'ai passé toute ma jeunesse là-bas mais ça faisait dix ans que je n'y avais pas été et huit ans que j'habite ici à la campagne. J'avais oublié comment ça se passait dans une ville nord américaine et puis les choses ont évolué quand même. Mais quand j'ai vu comment ils mangeaient, dépensaient, s'habillaient, se déplaçaient, et bien, je me suis sentie déculpabilisée!!! C'est vrai. En rentrant ici, je me suis permise de relâcher certaines choses qui étaient devenues des habitudes mais qui étaient quand même pénibles dans une maison avec enfants, animaux, etc. J'ai acheté de l’essuie-tout, j'ai changé de lessive, j'ai acheté des produits au supermarché pour rendre la vie plus facile (des gâteaux, des boites, certains fromages, du jambon). Et j'avoue, c'était plus facile surtout cet automne quand j'étais à fond dans mes activités. Lou fais de la GRS cette année deux soirs par semaine, le mercredi tous les enfants ont des activités, Sean fait de l'escalade certains samedis, je continue mon travail et j'ai même rajouté des cours, je continue mes autres activités bénévoles. Alors de ne plus être obligée de descendre au marché le samedi matin était sympa et même le mardi, je n'y allais plus systématiquement. J'ai toujours gardé le mercredi pour le lait.

A Noël, avec mon mari, on a fait le point sur certaines choses et on a parlé de la nourriture. Il ne comprenait pas pourquoi j'avais relâché un peu et on s'est dit qu'on allait reprendre nos habitudes, même si on accepte de ne pas être aussi stricte qu'avant. A Noël, j'avais acheté un foie cru et un magret chez notre producteur local et j'en ai fait du foie gras et un magret séché, les gros poulet de notre repas venait d'un voisin qui les avait élevés, les légumes venaient du marché des producteurs locaux, le fromage pareil, j'ai fait le pain comme d'habitude. Ici, on peut manger comme des rois sans quitter le département, alors pourquoi s'en priver pour quelques minutes de gagnées?

Une autre résolution est de manger moins de viande. J'avoue que pour nous c'est super difficile. Mais j'ai un abonnement à la revue Vegetarian Times et je vais tâcher de m'en servir!

Une autre est de mieux gérer nos repas hebdomadaires. On a mis en place une affiche avec les responsabilités de chaque enfant. Ça me fait rire car ils sont super excités d'avoir leur choses à faire tous les jours, mais je sais très bien que d'ici une semaine, ils vont en avoir marre. Mais il faut tenir bon, car si on arrive à dépasser 21 jours, ces choses deviennent des habitudes. Sean mets la table depuis quelques mois et il ne dit plus rien, car il a l'habitude. Une des responsabilités est de cuisiner avec maman. Chaque soir un enfants doit m'aider. Je me suis vite rendue compte que je devais être beaucoup plus organisée avec les repas car les enfants sont très ouverts à l'idée de cuisiner et j'aimerais bien que ça soit un moment d'apprentissage aussi. Ils sont super fiers de présenter leurs plats aux autres.

J'ai donc décidé de trouver une application iPad pour gérer les menus de la semaine et en fait j'ai trouvé MIEUX!!!

 

paprika-recipe-logo-2

 

Paprika (qui est en français automatiquement si on l'achète en France) est une application sur ordi, ipad, iphone ou autre tablettes Android, qui permet de chercher des recettes, les transformer en fiches recette, les mettre dans des dossiers, puis créer des menus et une liste des courses imprimable. On peut y ajouter nos propre recettes en créant des fiches et on peut ajouter des choses à la liste des courses ou directement par les recettes. C'est vraiment complet! Je me suis régalée hier soir à chercher des les sites directement proposés pour fournir ma choix de recettes. Maintenant il faut juste que je continue pour que ça devienne une vraie habitude car j'ai tendance à laisser tomber ce genre de chose trop rapidement même si ça pourrait m'aider à être plus organisée. Ceci dit, je laisse tomber des choses qui ne se montrent vraiment indispensables. Les choses qui sont que pour le fun, qui finalement ne sont bien adaptée à notre façon de vivre ou qui ne sont pas vraiment complètes, je ne continue pas, mais j'ai de l'espoir pour Paprika car elle est vraiment complète.

J'ai encore des résolutions pour cette année mais j'en parlerai dans un autre billet, sinon celui-là va devenir un roman.

 

Est-ce que vous avez fait des résolutions pour cette année 2013 ?