Je suis américaine/canadienne... et alors? Ça veut dire que j'étais élevée à manger pas mal de produits industriels (bonbons, Kraft dinner, coca, McDo, chamallows, oreos, glace avec une liste des ingrédients bien trop longue). J'avais des supermarchés, ouverts tout le temps, pas trop chers qui m'incitaient à consommer sans réfléchir. Avez-vous déjà regardé une revue américaine??? Remplie de pubs pour des produits vraiment dégoutants mais qui donnent envie, comme ces minis cheesecakes au caramel... mais sous vide.

Mes réflexes sont souvent illogiques. Je SAIS qu'il faut faire attenion, ne pas acheter des produits bons marché comme le lot de trois t-shirts faits en Chine. Je n'achète que des légumes français... mais mon huile d'olive que j'achète parfois bio, parfois pas? Je fais la plupart des choses moi-même (pizzas, gâteaux, yaourts) mais quand je suis débordée, parfois ces choses, je les achète tous faits par manque d'organisation. J'achète presque toutes les céréales bios car sinons elles sont replies de pesticides, mais parfois je prends une grosses tête de salade NON bio car elle me donne envie et je ne réfléchis jamais.

Mais en fait, je pense que je suis comme tout le monde presque. On SAIT qu'il faut sauver la planète (vous n'avez pas regardé HOME?), on SAIT qu'il faut protéger nos commerces locales, arrêter de consommer des produits trop industriels, acheter des fruits et légumes bios où issus de l'agriculture raisonnée, manger moins de viande, acheter plus de produits en vrac pour réduire les déchêts... la liste continue... mais au quoitidien c'est super dur de changer 40 ans d'habitude.

Je pense que je suis l'exemple du MI-CHEMIN. Je fais énormément d'effort au quotidien, tri, composte, beaucoup de produits bios, moins d'eau, moins d'électricité, moins d'achats impulsifs. Mais je n'arrive pas à franchir le pas de la vrai femme écolo! Parce que c'est aussi dur que d'arrêter de fumer après 40 ans (non, ce n'est pas mon cas, mais je sais que c'est très dur d'arrêter sinon il n'y aurait pas toutes ces pubs partout). Il faut arriver à changer toutes nos réflexes et habitudes quotidiennes. YIKES!!!

Vous vous souvenez quand je me suis lancée dans on trip du rangement? J'avais lu que c'était possible de se conditionner, un peu comme les chiens, en se forceant à faire un geste pendant quelques temps jusqu'à ce que ça devienne une habitude. La meilleure exemple pour moi c'est pour mes clés que je perdais tout le temps. Je me suis FORCEE chaque fois que j'entrais dans la maison de les mettre sur un crochet. Avant je me disais, oui, oui, je le ferai dans quelques minutes, je dépose les courses avant? NON! Il faut le faire avant TOUT. J'entre et les les pose. Voilà. Au début c'est un effort et il fallait que j'y réfléchisse. Mais maintenant c'est un réflexe et si je ne le fais pas, c'est comme s'il y avait un truc qui ne va pas. Cool, non?

Et si c'était pareil pour la consommation? Alors voilà ce que j'ai décidé de faire. Pendant un mois, je n'aurai pas le droit d'aller au supermarché pour tout ce qui touche à l'alimentation et produits d'entretien. Je ne ferai mes courses QUE au biocoop ou au marché. (J'ai commencé hier)

Ca implique plusieurs choses:

Etre SUPER organisée car si on fait pizza, il faut penser à faire la pâte trois heures avant. Si on fait salade d'haricots, il faut faire tremper puis cuire les haricots.

Il faut préparer des légumes tout le temps. Ils deviennent la base notre alimentation et il fait rinser, peler (parfois), couper. C'est du boulot!

Pour faire des économies il faut éviter les boîtes ou choses toutes faites car elle sont chères! ce qui implique TOUT faire soi-même.  Mais j'ai trouvé des raviolis à 4 euros pour le déjeuner des petits. Ca fait longtemps que je n'ai pas mangé ça! Pas mal.

Il faut chercher des idées et recettes (mais il y a plusieurs blogs qui nous donnent plein d'idées!) J'ai un très bon livre de cuisine qui s'appelle The Complete Vegetarian Cookbook de Sarah Brown (désolée en anglais)

C'est dur de faire les courses pour la semaine. Je serai obligée de faire un saut au marché samedi.

Voici donc mes courses de la semaine. Il n'y a pas TOUT car j'ai acheté certaines choses en double, voir triple.

DSC_0036


C'est un magasin que je fréquente beaucoup, mais c'est la première fois que j'achète TOUT là-bas. Finalement l'expérience était très sympa car au lieu d'être dans une grande surface froide et anonyme, au biocoop je connais les gens qui y travaille, j'ai rencontré une copine avec ses enfants, j'ai discuté un peu avec des gens dans les rayons. Quel moment de convivialité!
ET je n'ai pas dépensé plus que dans l'autre magasin, même en achetant un pack de bière bio qui avait l'air super bonne et qui était assez chère (elle EST bonne, j'ai goûté).

Je vous avoue tout de suite, RIEN n'est gagné! Je continue cette expérience et je vous tiendrai au courant. Mais pour le moment, j'en suis super contente(mais je me connais aussi). Il faut dire que j'ai commencé au bon moment avec la saison des fruits et légumes en plein boom! Le melon en entrée hier était excellent. Puis je suis dans le sud, et oui.

Mais en préparant mes légumes pour une superbe salade de pommes de terre avec tomates, concombre, céléri, yaourt et menthe/persil, je me suis dit que pour tous ceux qui ne sont pas convaincu que la terre est en train de mourir et donc ce n'est pas la peine de mieux consommer, je peux vous donner quelques raisons pour manger bio:

RIEN ne vaut, piocher dans un sac d'abricots en sortant du magasin juste pour goûter et en donnant un à ma fille en sachant que je n'allais pas la bourrer de pesticides.

On n'a pas besoin de rincer les légumes/salades/fruits longtemps car on enlève un peu de poussière, c'est tout.

On peux et DOIT manger la peau de la plupart des fruits et légumes. PLUS peur des concombres!

Tu ne savais pas que le célei, les courgettes, le concombre, les tomates et même les pommes de terre sont sucré???? En bio, les légumes ont un saveur extraordinaire, explosif et sucré à la fois.

Pour quoi? Quelques centimes de plus? Je dis OUI!