J'ai ce blog Saveurs de Famille depuis deux ans et demi maintenant et depuis un an je fais fréquemment des "disparitions". Comme beaucoup le savent, je suis mère de cinq enfants, avec un mari qui fait beaucoup de déplacements pour son travail. Alors parfois, l'envie de continuer le blog disparait car je suis trop noyée dans le quotidien qui est le mien et je ne trouve (je ne prends) pas le temps de m'en occuper.
Récemment quelque chose assez terrible m'est arrivé que j'ai envie de raconter brièvement car je me dis que je ne dois pas être la seule personne qui vit ce genre de chose.

Je l'appelle ma CRISE DE LA QUARANTAINE!

Et voici l'histoire:
J'ai fait 39 ans en janvier alors 40 ans arrive à grande vitesse. N'est-ce pas une époque de la vie où on commence à faire un mini bilan de notre vie et ce qu'on a pu accomplir? Je pense que pour moi c'était le cas. Après le froid et mauvais temps, on a eu une période de soleil et chaleur qui m'a donnée une pêche à revendre et j'avais envie de me lancer dans une nouvelle stade de ma vie. J'avais envie de créer quelque chose et avoir une reconnaissance externe. Depuis 6 ans, je suis à la maison. Je ne suis pas rémunérée et pas souvent remerciée pour mon travail quotidien. Il faut dire qu'en général, le boulot de maman est INGRAT. Alors quelque chose m'a prise et je me lancée dans un nouveau projet! Pendant plus d'un mois j'ai travaillé comme une folle. Je ne vous raconterai de quoi il s'agit, ça n'a pas d'importance. J'avais rdv après rdv, je courrais à droit à gauche. J'étais super motivée et tout le monde m'a suivie dans mes démarches. Ça avançais bien. Mais voilà:

 

Premier HIC dans tout cela, mon mari part en déplacement. OK? pas grave, il s'agit d'une douzaine de jours.

 

Deuxième HIC, je tombe malade. Je ne fume pas et j'ai une bon hygiène de vie. Ça ne fait rien, après une semaine, je suis devant le toubib qui m'annonce que j'ai une bronchite! QUOI??? MOI???? Je suis le traitement et je continue ma vie de maman seule, mes démarches pour le projet.

 

Troisième HIC, je suis toujours malade. Le médecin me donne un nouveau traitement et je continue. J'ai aussi 4 sur 5 enfants malades.

 

Quatrième HIC, pas de nouvelles du travail de mon mari alors j'appelle. Et bien, on est désolée, on vous a zappée, votre mari ne rentre pas! Oh...

 

Cinquième HIC, je suis toujours malade et je tousse horriblement. Le moral plonge et je ne sais plus où j'en suis. C'est compliqué mais je me suis rendue compte que la plupart de mes démarches jusqu'à ce moment me faussaient un peu ma vision du projet et je suis obligée de regarder MA VIE en face. Je repars chez le médecin qui me donne des antibiotiques. Et là, je commence à réfléchir sur tout. Si je continuais, j'allais devoir bosser comme une dingue car en France, être chef d'entreprise veut dire payer par le nez. Et chaque employé coûte très, très cher. C'est moi qui allais devoir tout faire.

 

Ce n'est pas facile aujourd'hui d'être femme. Je regardais une émission ce matin qui parlait de la presse féminine et l'image de la femme qu'on donne à nous toutes. Il faut être mince, belle, blonde de préférence, et il faut assurer sur tous les fronts.

 

Je pense à toutes le femmes qui travaillent et qui ont aussi une vie de famille, des enfants. Elles doivent trouver une équilibre dans tout ça. Elles doivent arriver à être au top partout. Et si on est mère seule, cas que je vis très, très souvent, c'est encore plus difficile!

 

J'ai décidé de laisser tomber mon projet. C'était une décision difficile car probablement j'ai vécu ça comme un échec. Mais ça m'a forcée à faire mon petit bilan à moi et de réfléchir sur ce qui compte réellement pour moi dans la vie. Je reconnais que mes enfants sont ma plus grande fierté et ce travail, même si c'est ingrat, est le plus important au monde. Oui, une reconnaissance extérieure est importante mais je pense que c'est une bonne idée de calmer l'égo et trouver une reconnaissance personnelle, juste être fière de ce qu'on fait au quotidien. 

 

Le résultat était ce qu'on appelle en anglais un "Burnout". J'étais SUPER fatiguée, envie de rien. Mais les vacances ont commencé et je suis allée à Barcelone. J'ai eu une semaine avec mes grands enfants pendant laquelle on a fait une fête,  un dîner Japonais, des grasses matinée. Ça va mieux. Je ne sais toujours pas quand est-ce mon mari rentre. Mais je profite de ce calme (4 sur 5 des enfants sont partis!!!!).

 

J'ai croisé une copine l'autre jour à qui j'ai raconté un peu tout ça et elle a sourit en disant, "C'est bien de savoir que Super Woman a aussi ses faiblesses!" Bon, j'ai trouvé ça pas très sympa comme réflexion, surtout que je n'ai jamais essayé de cultivé ce regard sur moi. Mais TOUT le monde a ses faiblesses. Alors???

J'ai aussi une faiblesse pour les brioches. Si vous voulez une très bonne recette, rendez-vous sur ...Au levain pour ma version à moi!

DSC_0048