Je n'aurais jamais cru aimer le whisky. C'était la boisson que buvait mon papa en rentrant du travail. Une vraie boisson d'homme. Parfois dans un restaurant chic ils ont une carte avec une liste de whisky extraordinaire. Mais pas pour les dames (j’ai toujours cru !).
Mais j'avais tort, figurez-vous! Chaque Noël, j'offre une très bonne bouteille à mon cher mari qui aime le whisky. Je la choisis avec beaucoup d'attention, un peu comme sélectionner un vin. Je lis les étiquettes, les descriptions, je regarde le prix. Jusqu'à présent il a toujours aimé. Noël dernier j'ai goûté le whisky que je lui ai offert, mais comme j’allaitais toujours, j’ai mis juste un peu sur la langue. Il était BON! Je me suis dit qu'il y avait forcément quelque chose à découvrir un jour quand je pourrais me le permettre.
Et bien, ce jour est arrivé! Je n'allaite plus, je ne suis pas enceinte et c'est la première fois depuis 4 ans et demi!
Alors l'autre jour, j'avais envie de tester une recette de Graham Crackers maison. Vous les connaissez ces petits biscuits américains? Chez moi, il y avait toujours le paquet en haut du placard et on en mangeait quand on avait un petit creux. C'est LES biscuits qu'on utilise pour la fameuse base de cheesecake. Ils sont sucrés mais juste assez. Pourquoi ils s'appellent Graham? Parce qu'à l'origine ils étaient faits avec de la farine complète de blé T170 dite farine de Graham. Aujourd'hui dans les biscuits du commerce ce n'est plus le cas, mais les gâteaux perdent leur texture et leur goût. J'ai tenu à les faire selon la tradition. La farine se trouve dans les biocoop (Moulin des Moines, je crois) mais vous pouvez utiliser du T150 et rajouter un tout petit peu de son de blé si vous voulez.
Je ne suis pas arrivée à faire un biscuit croquant car j'ai étalé la pâte trop épaisse… mais mon mari a dit que c'était parfait comme ça. J’ai donc confectionné ce petit dessert avec ces biscuits qui sont restés moelleux. Un carré de gâteau, une boule de glace à la vanille bourbon et une sauce chocolat. Mon mari nous a servi un petit verre de whisky Jameson et qu'est-ce que je pourrais dire? Le mariage de Graham crackers avec son blé complet et sa touche de cannelle, la vanille et le chocolat avec un whisky fruité est absolument sublime. Pour moi c'était une véritable découverte.
Pour reproduire les biscuits croquants qu’on achète dans le commerce, je pense qu’il faudrait rajouter un peu de farine à la pâte (j'ai vu des recettes avec un peu de farine de seigle), puis diviser la pâte en deux boules. Il faudrait étaler chaque boule de pâte un peu plus fine.

DSCF0576


Graham Crackers

70g farine blanche (j’ai utilisé de la T65)
220g farine de Graham T170
100g sucre (j’ai mis du sucre de canne bio)
1 cc levure chimique (baking powder)
½ cc bicarbonate de soude
½ cc sel
¼ cannelle
120g beurre froid
1 cc extrait de vanille
2 cs miel
2 cs mélasse
60ml eau

Dans un robot avec lame, mettez les farines, le sucre, la levure chimique, le bicarbonate de soude, le sel et la cannelle et faites tourner pour bien mélanger les ingrédients. Coupez le beurre en morceau et ajoutez à la farine. Mixez jusqu’à ce que la pâte soit sablée. Ajoutez le miel, la mélasse, l’eau à température ambiante et l’extrait de vanille. Mixez jusqu’à ce que la pâte forme une boule. Ajoutez un peu de farine s’il faut.

Placez la pâte sur une feuille de papier sulfurisé. Aplatir la boule et posez une autre feuille par-dessus. Abaissez la pâte. Si vous voulez que les biscuits restent moelleux, laisser la pâte un peu épaisse, sinon gardez une épaisseur de ¼ cm à peu près.
Posez la pâte sur une plaque de cuisson et mettez-la au frigo 1 heure minimum.
Préchauffez le four à 190°C.
Découpez la pâte en carré de la taille que vous voulez. Avec la pointe d’un cure-dent faites neuf trous (trois rangés de trois trous bien alignés) sur chaque carré.
Mettez la plaque au four et laissez cuire environ 15 min selon l’épaisseur. Les biscuits doivent dorer sur le dessus.
Sortez-les et laisser refroidir sur la plaque.

Source: Cette recette se trouve sur de nombreuses sites Internets américains.